Si vous vous intéressez au domaine de l’enseignement, vous avez surement remarqué que les méthodes adoptées en salle de cours pour la transmission des enseignements ne cessent d’évoluer. Parmi ces pédagogies, la méthode créée par Célestin Freinet est fréquemment employée dans des écoles publiques ou privées en quête d’un enseignement de qualité. En quoi consiste cette méthode ? Quels sont ses principes ? Comment a-t-elle été créée ? Les réponses à toutes ces questions et plus, sont présentées dans cet article.

Qu’est-ce que la méthode Freinet ?

Célestin Freinet est un pédagogue français né en 1869, et qui a mis en place une pédagogie d’enseignement basée sur le principe de l’expression libre des enfants ainsi que la laïcité de l’éducation.

Son objectif est de permettre aux enfants et adolescents de savoir penser et agir sur le monde à venir, tout en ayant la possibilité d’exprimer facilement leurs idées et leurs opinions.

A l’école, les enfants peuvent choisir les activités qu’ils désirent faire ainsi que les sujets qu’ils veulent étudier. Ceci a été fortement critiqué par les parents qui considèrent que leurs enfants ne peuvent rien apprendre s’ils peuvent faire tout ce qu’ils ont envie de faire. En effet, c’est le principe même de la pédagogie de Freinet qui est centrée principalement sur l’enfant, afin qu’il puisse développer sa personnalité, sa confiance en soi et devenir par la suite un adulte responsable.

Les enseignants ou les équipes enseignantes ayant adopté cette méthode, veillent à la bonne autonomisation de l’apprentissage en accompagnant les élèves dans le développement de leur esprit critique, de leur capacité à travailler en groupe et dans leurs diverses expérimentations à des fins éducatives.

Les principes de la méthode Freinet:

La méthode Freinet est basée sur deux principes fondamentaux:

  1. Le tâtonnement expérimental: selon Freinet, l’expérimentation par l’enfant lui-même est le meilleur moyen d’apprendre. En effet, par l’expérimentation, l’enfant découvre par lui-même et développe ainsi son apprentissage sans attendre qu’un cours soit dispensé par un enseignant. Ce dernier est présent pour l’encadrement, l’organisation et la stimulation du travail, mais l’enfant est l’auteur même de son apprentissage en fonction de ses centres d’intérêts ainsi que son rythme.
  2. L’expression libre: pour Freinet, les enfants sont capables d’apprendre entre eux. En effet, les activités de groupe permettent aux élèves d’exposer leurs découvertes, de partager leurs expériences et de tenter de résoudre des problèmes et des conflits ensemble. Cette expression est possible par des travaux collectifs et des outils plus ludiques tels que la correspondance scolaire et les journaux de classe.

Parmi les autres principes de la pédagogie Freinet, on peut citer l’élimination des notes et des devoirs. Selon Freinet, les devoirs ne font qu’accentuer les inégalités entre les élèves ayant une aide à la maison et ceux qui n’en ont pas. Ceci ne veut pas dire que les élèves n’auront rien à faire à la maison !